La Musikfest Parisienne est un festival de musique de chambre, qui se déroule Salle Cortot à Paris. Imaginé pendant le premier confinement de mars 2020 par la violoniste Liya Petrova, sa première édition digitale a eu lieu au sortir de ce confinement, en mai 2020.

Aller au concert est alors devenu impossible et il devient essentiel de trouver des solutions alternatives pour permettre aux artistes d’exercer leur métier et de préserver leur contact avec le public. Liya Petrova décide ainsi de rassembler autour d’elle de nombreux solistes et chambristes de la jeune génération dans ce lieu intime et à l’acoustique idéale qu’est la Salle Cortot. Tous vont alors se lancer ensemble – entre exploration passionnée et volonté de partage intense avec le public – dans un pan spécifique du répertoire chambriste de Ludwig van Beethoven, dont nous célébrions alors le 250ème anniversaire de la naissance.

Pensé tout d’abord comme une bouffée d’oxygène, une réponse à la situation anxiogène que le monde musical vit depuis l’an dernier, cet évènement a suscité un réel engouement auprès des musiciens, du public et des médias. Cette réception si positive a encouragé l’équipe créatrice de l’évènement à poursuivre l’aventure, en public lorsque cela sera de nouveau possible, et en présentant à la fin du printemps une édition annuelle, qui mettra chaque année un compositeur différent en lumière.

L’édition 2021 de la Musikfest Parisienne nous offre une immersion dans le répertoire chambriste de Johannes Brahms, qui fut un créateur si perfectionniste et prolifique pour le genre.