Liya Petrova
Liya Petrova

« Dans l’épreuve que le monde traverse aujourdhui depuis plus d’un an, les salles de concert se sont vues dans lobligation de fermer leurs portes, et les annulations ou reports de concerts se succèdent. Dans un tel contexte, qui prive les musiciens du simple exercice de leur métier, chaque initiative, même la plus modeste, est vertueuse et porteuse despoir. Pour nous musiciens, mais également pour notre public. Jai donc souhaité créer un projet musical et fraternel, un festival au sens étymologique du terme, durant lequel mes amis musiciens et moi-même fêterons ensemble et chaque année un grand compositeur, dans des formes variées de musique de chambre. Ces concerts enregistrés dans la Salle Cortot sont offerts au public qui sera présent, et à tous sur les ondes de France Musique. La première édition de la Musikfest, en mai 2020, fut consacrée au grand Beethoven, dont nous célébrions les 250 ans de la naissance. L’édition 2021 sera une immersion dans le répertoire de musique de chambre de celui qui fût attendu et considéré dans leur pays comme son successeur naturel: Johnannes Brahms.

Je remercie tous les artistes impliqués pour leur enthousiasme immédiat à l’égard de cette « Musikfest Parisienne ». A dessein, ils appartiennent majoritairement à cette jeune génération de musiciens qui se trouvent privés de scène et de revenus par la situation actuelle.

Un immense merci également à France Musique pour le soutien quelle a si rapidement apporté à cette initiative, à lEcole Normale de musique de Paris et son Président pour leur accueil généreux, et enfin à Madame Aline Foriel-Destezet, dont le soutien permet tout simplement à la Musikfest Parisienne de poursuivre sa jeune route ».

Liya Petrova

Liya Petrova est révélée sur la scène internationale en 2016 lorsqu’elle remporte le Premier Prix au Concours international de violon Carl Nielsen au Danemark. Liya s’est produite comme soliste avec de nombreux orchestres de renom tels que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg, l’Orchestre Symphonique d’Anvers, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National de Belgique, le Brussels Philharmonic, la Staatskapelle de Weimar… et a travaillé avec des chefs comme Philippe Herreweghe, Krzysztof Penderecki, Nikolaj Szeps-Znaider, Yan Tortelier, Xian Zhang, Christopher Warren-Green, Jesús López Cobos ou Michel Tabachnik.

En musique de chambre, Liya joue régulièrement avec les pianistes Alexandre Kantorow et Adam Laloum ou les violoncellistes Aurélien Pascal et Bruno Philippe. Elle a collaboré par ailleurs avec Martha Argerich, Yuri Bashmet,  Mischa Maisky, Nicholas Angelich, Yuja Wang, Antoine Tamestit et Gautier Capuçon dans de nombreux projets de musique de chambre. Liya est invitée à se produire au sein de festivals tels que le Festival de Mecklenburg-Vorpommern, Rheingau Musik Festival, Ludwigsburger Schlossfestspiele, Festival de Radio France Montpellier, Festival de la Roque d’Anthérone, Festival de Menton, Festival de Pâques d’Aix en Provence ou les  Rencontres Musicales d’Evian.

Ses trois enregistrements dédiés aux concertos de Prokofiev et Nielsen (2018), les sonates de Beethoven, Barber et Britten (2020) et le  concerto de Beethoven et le 7e concerto de Mozart (2021) ont été encensés par la presse internationale (The Strad, Gramophone, The Sunday Times etc…).

Liya Petrova joue le Hélios, magnifique instrument fabriqué à Crémone en 1735 par l’héritier de Stradivari, Carlo Bergonzi, et généreusement prêté par Xavier et Joséphine Moreno.

www.liyapetrova.com